9Juin
bernard bensaid doctocare

Bernard Bensaid lance doctocare

Monsieur Bensaid vous nous présentez aujourd’hui doctocare, comme une nouvelle initiative au sein du groupe DocteGestio, pouvez-vous nous en dire plus ?

Bernard Bensaid : Le groupe DocteGestio lance doctocare, parce qu’il veut devenir un nouvel acteur global sanitaire et médico-social en France. Cela fait 7 ans que nous intégrons et que nous harmonisons des activités Santé et Médico-social.

Nous constatons aujourd’hui que nous avons 300 praticiens, 700 soignants et 3.000 intervenants à domicile qui sont répartis sur 100 implantations dans 25 départements. Nous voulons aussi nous inscrire dans une volonté de relever les grands défis actuels de la santé: maladies chroniques, poly-pathologies, vieillissement de la population, déserts médicaux, décloisonnement hôpital/ville, égalité des accès aux soins et des prises en charge.

Doctocare veut répondre aux besoins globaux sanitaires et médico-sociaux des Français tout au long de leur vie, mais nous voulons le faire dans le respect de la qualité et de la sécurité des soins. Grâce à une vision d’un parcours santé digitalisé, doctocare permet d’améliorer l’accueil, la qualité et le suivi de la prise en charge des publics fragiles et des patients. Et sur le plan économique, doctocare permet une mutualisation des moyens de ces deux métiers participant ainsi à une meilleure gestion des finances publiques.

Une des originalités de votre offre c’est donc l’utilisation du numérique partout où cela est possible ? Pourquoi cette volonté très forte d’utiliser l’outil numérique dans votre groupe ?

Bernard Bensaid : DocteGestio est née en même temps que l’internet. Dès le début de cette aventure, j’ai été persuadé que l’outil numérique était une source de productivité énorme en particulier parce que cet outil est transverse et qu’il permet ainsi une communication très réactive ainsi qu’une mutualisation des moyens.

Et pour preuve, en s’appuyant sur l’efficience des outils numériques, le groupe a déjà redressé 34 structures en difficulté en moins de 10 ans et préservé 5000 emplois dans les secteurs de la santé, du médico-social et de l’hôtellerie.

Avec doctocare, il poursuit son action et ambitionne de devenir le 1er opérateur sanitaire et médico-social en France acteur global, opérant avec une efficience maximale.

La recherche de cette efficacité au moindre coût semble être une préoccupation forte de votre groupe et de vos collaborateurs, pourquoi ?

Bernard Bensaid : Dans le secteur de la Santé, la recherche d’efficience est effectivement un sujet prioritaire pour les pouvoirs publics.

En 7 ans, les 28 structures reprises par le groupe sur les métiers sanitaires et médico-sociaux, ont retrouvé leurs équilibres financiers et maintenu leurs 4000 emplois. Elles ont même pu se développer et croître comme l’association Amapa, service de proximité et d’aide au maintien à domicile des personnes âgées. Présente uniquement sur la Moselle en 2012, elle est aujourd’hui implantée dans 18 départements et compte 3200 collaborateurs, soit une augmentation de 40% de ses effectifs.

Dans votre projet, l’implantation territoriale est bien sûr un élément important, pouvez-vous nous dire où en est votre groupe dans ce développement sur le territoire ?

Bernard Bensaid : Le 1er avril dernier, DocteGestio a fait l’acquisition des 32 centres sanitaires de l’UTMIF, Union Territoriale des Mutuelles d’Ile de France, portant à 100 le nombre total de ses établissements sanitaires et médico-sociaux. Aujourd’hui présente sur 25 départements français, l’activité “santé et médico-social” comprend 4 centres médicaux, 9 centres dentaires, 23 magasins médical, optique et audition, 1 centre thermal, 2 cliniques, 18 EHPA et EHPAD ainsi que 44 agences et services à domicile (ménage/repassage, aide à la personne, soins infirmiers, télé-assistance, portage de repas, garde d’enfants). De nouvelles implantations sont à l’étude dans le sud de la France.

Monsieur Bensaid, vous évoquez un parcours de santé pertinent pour l’usager, pourquoi devient-il pertinent ?

Bernard Bensaid : Pour désigner cette offre santé globale, le groupe lance doctocare, interlocuteur unique de l’usager souhaitant une prise en charge médico-sociale et/ou sanitaire. « Docto » véhicule l’idée de soin et « Care » l’idée d’accompagnement. Aujourd’hui, les 100 établissements “doctocare” travaillent sur des dossiers numérisés. Cette digitalisation généralisée des services, permet de libérer du temps et de mieux accompagner les personnes.

Ainsi, le parcours de l’usager est facilité et sa prise en charge améliorée sur le plan humain.

La plateforme doctocare.com permet de découvrir tous les services sanitaires proposés par le groupe sur le territoire. A terme, elle intégrera l’offre globale sanitaire et médico-sociale. Les patients(e)s et les bénéficiaires pourront consulter en ligne leurs résultats et leurs prises en charge.

Et sur les territoires, quel sera l’effet de votre nouveau dispositif ?

Bernard Bensaid : Dans les reprises d’entreprises et de structures associatives en difficulté, l’emploi tout comme l’équilibre social sont maintenus. De même, la pérennisation des activités assure une continuité et une proximité des services délivrés aux personnes aidées et soignées. La pratique systématique du tiers payant participe aussi de la solidarité auprès des populations fragilisées.

Service de proximité présent sur l’ensemble du territoire, doctocare contribue à maintenir ou à créer localement du lien social notamment auprès des personnes isolées.

Merci Monsieur Bensaid, je veux souhaiter bonne chance à doctocare et à vos collaborateurs pour ce très beau projet.

Bernard Bensaid : Merci à vous.

bernard bensaid doctocare lancement

Découvrir doctocare sur doctocare.com

Partager l'article

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

© Copyright 2018, Tous droits réservés.